Imprimer
Catégorie : Conseil
Affichages : 333

Les vaccinations pratiquées depuis maintenant plus d'un siècle, ont permis de réduire le nombre de maladies infectieuses, voire de les éradiquer (cas de la variole).
Si ces maladies sont devenues rares, elles n'ont pas pour autant disparues, les microbes existent toujours !
C'est pourquoi certaines vaccinations restent indispensables pour se protéger individuellement ou collectivement.
 
Le vaccin, un médicament pas comme les autres...
 
VaccinBCG500
 
Comment ça marche ?
La majorité des vaccins sont préparés à partir d'un microbe (bactérie ou virus) rendu inactif, ou dont la virulence a été atténuée, c'est à dire auquel on a fait perdre tout pouvoir nuisible pour la santé.
Introduit dans l'organisme, le vaccin active le système immunitaire entraînant l'apparition d'anticorps.
Ces anticorps détruiront par la suite le microbe actif si celui-ci entre en contact avec la personne vaccinée.
 
A quoi ça sert ?
A se protéger efficacement contre les agents infectieux.
Depuis quelques années, la vaccination est devenue un enjeu capital dans la prévention sanitaire. Si la variole a été éradiquée grâce à la vaccination, d'autres maladies, que l'on espérait voir disparaître, reviennent du fait d'une trop faible couverture vaccinale, notamment dans les pays où les conditions sanitaires sont déplorables.
Ce constat a incité l'Organisation Mondiale de la Santé à prendre des mesures pour lutter contre la désinformation pratiquée par certains lobbies et pour favoriser l'accès aux vaccins dans les pays défavorisés.
Qui est concerné ?

Les enfants, bien sûr, mais aussi les adultes.

Est-ce dangereux ?
Il peut y avoir des effets secondaires (fièvre, douleur au point d'injection) sans gravité.
 
Vaccin500
 
Un vaccin contre quoi ?
La tuberculose
Maladie atteignant le plus souvent les poumons, mais aussi les os, le système génito-urinaire ou la moelle osseuse, provoquant fatigue, perte de poids, fièvre, sueurs, toux, elle est mortelle si elle n'est pas soignée.
La diphtérie
Ressemblant à une angine grave, elle peut entraîner des complications cardiaques, rénales et neurologiques, puis la mort.
Le tétanos
Il attaque le système nerveux provoquant une contracture généralisée du corps. Mortel dans un tiers des cas, il laisse sinon de graves séquelles.
La coqueluche
Maladie respiratoire très contagieuse, elle entraîne de graves complications et peut être mortelle chez le nourrisson.
La poliomyélite
Elle provoque des paralysies au niveau des bras, des jambes ou des muscles respiratoires, de manière définitive.
La rougeole
Maladie infectieuse très contagieuse, source de complications chez les adultes et adolescents (pneumopathies, otites, encéphalites, atteintes neurologiques).
Les oreillons
D'origine virale, ils entraînent une inflammation des glandes salivaires. Maladie bénigne chez l'enfant, elle entraîne de graves complications chez l'adulte (surdité, stérilité).
La rubéole
Virus à caractère bénin, il est redoutable en cas de contamination durant les premiers mois de grossesse. Il peut en effet occasionner de graves malformations au foetus. C'est pour cette raison que ce vaccin est obligatoire chez les femmes en âge de procréer et non immunisées.
La méningite
Maladie atteignant les méninges et le liquide céphalorachidien, caractérisée par des maux de tête, des vomissements et une douleur/raideur de la colonne vertébrale. La vaccination est souvent proposée aux proches d'une personne contaminée.
L'hépatite B
Virus ayant une prédilection pour le foie. Si l'infection passe inaperçue dans 9 cas sur 10, elle peut provoquer une hépatite fulminante, mortelle dans 80% des cas. Le risque ici est essentiellement dû aux porteurs sains du virus, susceptibles de contaminer des personnes affaiblies ou des nourrissons (transmission mère-enfant).
La grippe
Maladie respiratoire très contagieuse, pouvant entraîner de graves complications, voire la mort, chez les personnes fragilisées ou âgées.
La fièvre jaune
Infection virale transmise par les moustiques, présente dans certains pays d'Amérique du Sud et d'Afrique Noire. Cette vaccination est recommandée pour les voyageurs.
Le Papillomavirus Humain
Principale cause d'infection sexuellement transmissible (IST) d'origine virale, il peut être responsable d'infections bénignes, mais il est aussi à l'origine du cancer du col de l'utérus.
 
A voir : La fabrication des vaccins
Avec le concours de Sanofi Pasteur MSD.
 
Le calendrier des vaccinations VaccinsCalendrier2014Source : I.N.P.E.S.
 
Articles à lire sur le thème de la vaccination :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/rougeole-3-francais-porteurs-du-virus-en-quarantaine-au-costa-rica_3206639.html
http://sante.lefigaro.fr/article/a-new-york-une-epidemie-de-rougeole-a-coute-400-000-dollars/
https://www.sudouest.fr/2018/07/06/rougeole-une-jeune-fille-de-17-ans-meurt-en-nouvelle-aquitaine-troisieme-deces-en-france-5210291-4696.php
https://www.20minutes.fr/high-tech/2460115-20190226-messages-anti-vaccins-pinterest-youtube-luttent-contre-fake-news-medicales
https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/22/cette-fiche-anti-vaccin-a-faire-signer-par-son-medecin-relayee-sur-les-reseaux-na-aucune-validite_a_23440538/
https://www.egora.fr/actus-medicales/infectiologie/46419-vaccination-contre-le-papillomavirus-bilan-et-nouvelles